Sérieux.

On dirait que plus rien ne me fait peur ce soir.

J’ai la conscience tranquille, j’ai le goût d’être sur le bord de mourir, calmement.

Ouais.

Je me sens dans une sorte de ”transe” je sais pas trop.

Ma tête et mon corps veulent juste quitter ce monde, paisiblement, silencieusement.

Sans provoquer des cris, des déprimes éternelles, des au revoir qui ne fissent plus.

Juste partir sans surprise. Simplement.

Je me trouve conne d’envier toutes ses personnes qui quittent ce monde, par la malchance du destin.

Mais j’adore cette façon paisible dans laquelle les gens prennent conscience de la vie après une mort imprévisible.

Ouais.

C’est quelque chose quand même la mort.

Mais qui suis-je pour dire cela.